Pamphlet

Quelle trahison ! C’était pourtant une belle histoire, une histoire à la Barbara Cartland… Et tu as tout gâché !

D’un seul regard, j’avais compris

D’un seul mot, tout fut dit

Mais ma vie à moi, tu n’en as pas tenu compte,

Gâche donc mes belles années mais d’abord viens, approche, que je t’affronte…

Je t’aurais tout donné, mais tu n’as rien voulu…

J’aurais pu t’aimer davantage

Mais comme tu le disais, tu as passé l’age

J’aurais pu te dire ces mots, si tendres,

Mais tu n’as pas eu la patience d’attendre.

Notre futur un jour fut compromis

Tu avais mieux à faire, restons amis,

Mais non, plus rien

On se sépare sans même de chagrin…

L’avenir était noyé sous une masse de soucis

La vie comptait mes impayés, me refusant même un ami

Puis tu es revenu avec ta vie défaite

J’avais reconstruit la mienne, payé enfin ces dettes

Alors, tu veux me revoir ?

Laisser tomber ces deux années noires ?

Alors, on parle de projets,

Mais on finit, par intérêt

Par tout laisser tomber

« Désolé, je ne peux plus gérer »

Ha, tu étais mignon avec ta mine de justicier

Toujours prêt à me sauver

Mais la vie est rose, il suffit de regarder du bon côté

Enfin, voyons les choses en face

Comment ne pas te gratifier ?

Sérieux, était ce une farce, ou s’est-on vraiment aimé ?

RETOUR

Publicités